Vaccination : Québec doit arrêter l'improvisation et clarifier sa stratégie selon les libéraux

·1 min read

COVID-19. Faisant suite aux récentes déclarations du gouvernement canadien, notamment en ce qui a trait à la manipulation de la posologie des vaccins, le Parti libéral exige que le gouvernement du Québec clarifie sa stratégie. La porte-parole de l’opposition officielle en matière de Santé, Marie Montpetit, met particulièrement l’accent sur le fait que la stratégie ne doit pas avoir de conséquences sur l'immunité des Québécois ni sur l'approvisionnement des vaccins. «Le gouvernement du Québec n'a pas le droit à l'erreur dans ce dossier. Il doit avoir la certitude que ses décisions n'affectent pas l'efficacité des vaccins et ne remettent pas en cause leur approvisionnement. L'improvisation et les approximations n'ont pas leur place dans la situation actuelle et je demande donc au ministre de clarifier la situation et d'en informer adéquatement la population. Il en va de la réussite de la vaccination et de notre capacité à se sortir de cette pandémie», souligne Marie Montpetit. Pour la députée de Maurice-Richard, le gouvernement devra notamment s'assurer de dire publiquement et avec exactitude à quel intervalle les citoyens recevront leur deuxième dose du vaccin. La porte-parole libérale en matière de Santé insiste également sur la nécessité que cette nouvelle posologie soit approuvée par les autorités compétentes et par les fournisseurs du vaccin. À ce sujet, Marie Montpetit rappelle que les vaccins BioNTech/Pfizer et Moderna ont été approuvés par Santé Canada sur la base d'une posologie très stricte. En ce moment, aucune des deux entreprises n'a modifié cette posologie et Santé Canada n'a approuvé aucun changement. Cette situation est préoccupante et doit être corrigée immédiatement selon le Parti libéral du Québec.

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local, L'Hebdo Journal