L'APTS veut un médiateur pour les négociations

·2 min read

L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) a demandé de nommer une personne médiatrice afin d'en arriver à une entente sur leurs conditions de travail.

Cette demande était destinée directement à Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale.

«Après plus d'un an de négociation, force est de constater que l'équipe du gouvernement Legault n'a pas la marge de manœuvre pour améliorer les conditions de travail de nos membres afin d'enrayer la surcharge de travail et de favoriser l'attraction et la rétention de la main-d'œuvre», a déclaré Andrée Poirier présidente de l'APTS, par voie de communiqué.

Elle espère que l'arrivée du médiateur poussera l'instance gouvernementale à débloquer le processus pour en arriver à «une entente satisfaisante pour l'ensemble des parties». Une première rencontre avec celui-ci devait d'ailleurs avoir lieu jeudi après-midi.

Rappelons que l'APTS représente plus de 100 titres d'emploi dans tous les secteurs du réseau de la santé et des services sociaux.

Plus tôt en décembre, les membres exécutifs lavallois avaient déjà tenu une mobilisation sous le thème du feu pour «indiquer au gouvernement que leurs membres sont littéralement brûlés».

Avec un bilan de 21 087 personnes testées positives à la COVID-19, Laval a connu une hausse de 128 cas en 24 heures. Le total de décès augmente à 809 (+4) depuis le début de la pandémie.

Le CISSS de Laval cumule également 18 805 guérisons, ce qui signifie qu’il y a désormais 1473 cas actifs confirmés (-87) sur le territoire lavallois.

Parmi les personnes touchées, 88 sont hospitalisées, dont 27 aux soins intensifs.

91 employés de l’organisation de santé sont toujours absents du travail en raison de la COVID-19.

13 résidences privées pour aînés (RPA) de Laval et 5 CHSLD sont présentement touchés par la COVID-19. Voici la liste complète de celles-ci :

Par ailleurs, les résidences Bégonias et Boulay ont été placées dans la catégorie des RPA en situation critique en raison du taux d’infection.

Au Québec, le bilan est maintenant de 250 491 cas et 9361 décès.

Au total, 1426 personnes sont toujours hospitalisées, dont 212 aux soins intensifs.

Nicholas Pereira, Initiative de journalisme local, Courrier Laval