Covid-19 : Ottawa annonce de l’aide supplémentaire pour les familles et les entreprises

·2 min read

En marge de son plan de relance post-Covid-19, la ministre des Finances Chrystia Freeland annonce des dépenses en faveur des ménages dès la période des fêtes. Le taux maximal de la subvention salariale d’urgence offerte aux employeurs passe de 65 % à 75 % de décembre 2020 à mars 2021.

Dans l’énoncé économique présenté par Mme Freeland, les prestations d’urgence seront revues à la hausse avec des versements supplémentaires aux familles ayant des enfants de moins de 6 ans. Il est prévu que les ménages ayant un revenu annuel de moins de 120 000 dollars recevront 1200 dollars par enfant et la moitié pour ceux dont les revenus vont au-delà de ce seuil annuel.

« Ces mesures apportent une certitude économique aux Canadiens en cette période de turbulence et d’incertitude. Elles nous aideront à passer à travers les mois d’hiver », a annoncé la vice-première ministre.

Ottawa prévoit un investissement supplémentaire de 274,2 millions de dollars dans la formation pour aider les couches les plus affectées par la pandémie de Covid-19. Le plan de relance fait allusion aux Autochtones, aux personnes handicapées, aux femmes et aux immigrants. Un ambitieux programme de relance projette de générer jusqu’à un million d’emplois pendant les quatre prochaines années en vue de retrouver la stabilité économique. La mise en œuvre de cette relance d’un coût de 70 à 100 millions de dollars sur 3 ans, pourrait commencer au troisième trimestre de l’année 2021 selon les projections du fédéral.

L’énoncé économique présenté à la Chambre des communes prévoit également une subvention pouvant atteindre 5000 dollars à compter du 1er décembre pour rendre les habitations plus écoénergétiques. Près de 700 000 subventions d’une enveloppe de 2,6 milliards de dollars seront distribuées aux Canadiens pour les inciter à procéder aux rénovations nécessaires.

Quant aux entreprises, elles auront une rallonge de 14,8 milliards de dollars à travers l’augmentation des subventions salariales d’urgence à 75 % jusqu’en mars. La subvention d’urgence pour le loyer est également prolongée jusqu’à mars 2021. Un nouveau programme de crédit octroyant des prêts à faibles taux d’intérêt est consacré aux secteurs les plus vulnérables comme le tourisme, l’hébergement et le domaine des arts et du spectacle.

Enfin, Ottawa n’envisage qu’une augmentation des transferts canadiens en matière de santé de l’ordre de 3 % par an. Les dirigeants des provinces et territoires avaient fait front commun pour réclamer une rallonge de 28 milliards de dollars, soit une hausse de 22 % à 35 %.

Godlove Kamwa, Initiative de journalisme local, Le Canada Français